Après Shanghai… Pékin !

 

Après avoir exposée en 2014 pour 2 ans dans la première galerie Carré d’Artistes, à Aix-en-Provence, dans ma région, j’ai eu le grand honneur de voir mes petits formats partir pour la CHINE.

Cela fait déjà presque 3 ans que mes tableaux sont exposés en Chine dans la galerie Carré d’Artistes de SHANGHAI, et en juin dernier, j’y étais invitée pour peindre en live, une super expérience ! (retrouvez toutes les photos sur un autre article de mon blog)
L’exposition de mes toiles prend fin à présent et démarre dans une nouvelle galerie au 1er Mars, direction… PÉKIN !

La Provence continue de s’exporter en Chine pour mon plus grand bonheur, et je croise les doigts pour qu’on m’invite aussi à aller peindre sur place.

Les Chinois, comme bien d’autres cultures d’Asie ou d’ailleurs dans le monde, sont très friands des paysages de France et en particulier ceux de notre belle Provence.

Nos champs de lavandes, nos champs d’oliviers et de coquelicots et nos villages typiquement provençaux les font rêver. Nos ciels bleu Provence, et nos ciels colorés en toutes saisons les fascinent. Cette lumière si particulière est saisissante et révèle toutes les couleurs de la végétation et de la pierre provençale.

Les calanques restent encore peu connues des Chinois qui préfèrent se promener dans les terres. En effet, le Parc national des Calanques est parfois bien caché, et il faut connaître certains accès pour les découvrir à pied. Il faut être également de préférence bien chaussé, et partir équipé pour quelques heures de marches (aller-retour).  L’été, pour limiter les risques d’incendie, la plupart des calanques ont un accès très réglementé. Il est cependant possible toute l’année d’y accéder aussi par la mer en bateau, pour profiter d’une autre vue des calanques. Quand j’étais à Shanghai l’an dernier pour peindre en direct, j’ai eu beaucoup de questions de la part du public chinois sur nos paysages : “Est ce que la mer est vraiment couleur turquoise dans les calanques ? Est ce que ce paysage, cette calanque existe vraiment, ou est ce un paysage inventé ? Est ce que les lavandes ont cette couleur toute l’année ? Est ce que ça sent vraiment bon ?”

 Je me fais un plaisir de peindre nos paysages dont je ne me lasse pas, et je suis ravie de les faire découvrir en Asie, et encore plus lorsque je découvre les émotions que procurent mes tableaux de ceux qui les regardent. Enfin, c’est un honneur d’être invitée comme ambassadrice de notre Provence !